mardi 31 janvier 2017

Comment se comprendre? Quelle aide apporter? Comment faire face aux personnes toxiques?

Les positions perceptuelles aident à comprendre une situation difficile.
4 positions perceptuelles sont à explorer au travers d'une expérience

Nous filtrons les informations que nous percevons d'une situation de façon très limitée.
Sensoriellement, ma vue , mon ouïe et ma mémoire ne laissent pénétrer qu'une partie de l'information.
Au niveau Cognitif, ce que je crois, ce que j'avais anticipé, ce que je me refuse à voir, ce que je ne suis pas habitué à remarquer me limitent également.

Les positions perceptuelles, les meilleurs guides vers la vision globale!


Le modèle des positions perceptuelles offre la possibilité de partir à la recherche de nouveaux points de vue. Parmi la multitude de choix de perspectives qui s'offrent à nous, la programmation neurolinguistique en présente trois qui sont particulièrement intéressants dans le cadre relationnel. Une quatrième position offre la possibilité d'aborder une expérience avec un point de vue beaucoup plus global, à un niveau plus transpersonnel.

  1. SOI
  2. AUTRE
  3. OBSERVATEUR DU SYSTÈME 
  4. AU DELÀ DE L'ENSEMBLE 

Dans chacune des positions perceptuelles, se poser les questions suivantes peut être intéressant :
Qu'est-ce que je vis?
Qu'est-ce que je pense ?
Qu'est-ce que je ressens ?
Comment pourrais-je améliorer la situation ?

Les relations toxiques se vivent en famille et aussi au travail (article de "la libre", février 2017) et il faut aussi trouver les chemins pour éviter de graves conséquences.

Mais comment sortir des relations toxiques?

Bien à vous !

Si 👍, G+1 et/ou à partager. Merci !

Quelles sont les bases pour une bonne relation de couple ou de travail? Comment impressionner par ses talents?

Les positions de vie détiennent les réponses à ces questions!
Concept provenant de l'analyse transactionnelle.

Les expériences sont analysables et modifiables!


Les positions de vie éclairent l'attitude générale que l'on adopte en fonction de l'estime de soi et de l'estime de l'autre.
Elles se fondent sur des croyances lentement construites à partir de nos expériences.
Des certitudes au sujet de soi et des autres s' échafaudent depuis l'enfance (lien avec le pouvoir de décrypter et de devenir mentaliste en un clic). Ces certitudes seront à la base du scénario de vie. Nous opérons un choix préférentiel, qui n'est pas exclusif, d'une position de base parmi les positions de vie suivantes:

  • Je suis OK /l'autre est OK (+/+)
  L'esprit et le comportement sont dirigés par la coopération. Le respect et l'estime réciproque créent l'équilibre dans la relation. Nous gagnons ensemble, j'ai mon avis et l'autre a le droit d'avoir le sien. C'est donc une relation gagnante.
 Les individus concernés sont authentiques, centrés, collaborants, communicatifs, conscients, créatifs, détendus, dynamiques, épanouis, lucides, objectifs, optimistes, ... et vont de l'avant. 

  •  Je suis OK /l'autre n'est pas OK (+/-)
 L'esprit et le comportement sont dirigés par la compétition. Le sentiment de supériorité et de mépris est présent.  Tendance à se surévaluer et  sous évaluer l'autre. Je gagne et tu perds!
 Les individus concernés sont accusateurs , arrogants, cassants, colériques, condescendants , dévalorisants, exigeants , critiques , manipulateurs , prétentieux, sauveurs, sévères, susceptibles ...

  •  Je ne suis pas OK /l'autre est OK (-/+)
 L'esprit et le comportement sont dirigés par la peur, le sentiment d'infériorité et l'esprit de compétition.  Tendance à se dévaloriser et à se culpabiliser. Si tu gagnes, je perds !
 Les individus concernés sont admiratifs, généreux, gentils, influençables, soumis, sauveurs, victimes, effrayés, ... Ils se sentent inférieurs, coupables et ont besoin de plaire.

  •  Je ne suis pas OK /l'autre n'est pas OK (-/-)
 Position de renoncement, de sabotage et d'autodestruction. Position démissionnaire et désabusée qui peut aller jusqu'au suicide.  Je préfère que nous perdions tous les deux que de te voir gagner ! 
 Les individus concernés ont tendance à se mettre à l'écart, être défaitistes , démissionnaires , déprimés, désabusés  .Ils sont ironiques, sceptiques, pessimistes, résignés, tristes , passifs et suicidaires.


Bien à vous !

Si 👍, G+1 et/ou à partager. Merci !

vendredi 27 janvier 2017

Une dépendance à éliminer ? Arrêter de fumer naturellement ou autres, c'est possible et c'est bio!

 Traitement des dépendances
(D' après Rober Mac Donald, Connirae & Steve Andreas)

Regarder un problème autrement est le premier pas vers la victoire!


1- Identification de la dépendance (personne, groupe, idées, croyances, substances, etc) et les différents degrés dans cette dépendance. Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Etc.

2- Symbolisation de la dépendance (en image mentale )au degré le plus gênant.

3- Imaginer un lien entre soi et l'objet de la dépendance.
Décrire ce lien, sa forme, sa structure, sa couleur, son bruit. D'où part-il? Où va-t-il?
Toucher ce lien, trouver la sensation de l'endroit d'où part ce lien.

4- Imaginer un "soi indépendant " sans la dépendance et le décrire dans ce qu'il apporte de plus,   de différent, de ressources supplémentaires.

5- Imaginer l'objet de la dépendance relié à quelque chose d'autre (ce qui vient à l'esprit, peu importe quoi…).

6- Changer temporairement la connexion de "soi actuel" vers "soi indépendant" et de l'objet de la dépendance vers ce quelque chose d'autre.
Si tout est OK, continuez.
Sinon, remettre comme c'était avant.

7- Quelles sont les intentions positives de cette dépendance ?
Les voir, les entendre, les sentir, puis les exprimer, dans ce qui est possible.

8- Revenir vers le"soi indépendant ", le décrire, le voir vivre, observer ses comportements et s'en imprégner, trouver les ressources dont il a besoin, apprécier les ressources qu'il apporte…

9- Association du "soi actuel" au " soi indépendant ".
Amplification des ressources, ressentir l'effet bénéfique de ces ressources, d'amour pour soi et emmener ces ressources et cet amour à soi-même, en se ré-associant au présent, ici et maintenant.

10- Demander à l'inconscient de se projeter dans le futur pour vérifier que tout est OK, que ce qui a été trouvé est plus efficace, plus facile, plus écologique et plus confortable.

11- Si cela ne convient pas parfaitement, revenir à l'étape 4 ou 5 et produire un changement.
Si tout satisfait l'inconscient, le remercier et remercier le "soi indépendant".

12- Conclure en profitant des changements effectués, les yeux bien ouverts sur une nouvelle vie !

Une assistance plus complète serait nécessaire pour arrêter la cigarette ?!

Bien à vous !

Si 👍, G+1 et/ou à partager. Merci !